Cédric pap’ange témoignage d’un père endeuillé sur le deuil périnatal

Home / / Cédric pap’ange témoignage d’un père endeuillé sur le deuil périnatal

sunset-hands-love-womanBonjour,

Mon épouse et moi sommes les parents de trois petits anges Mathilde, Maxence et Paul, décédés en janvier 2003. Comme beaucoup de parents, j’attachais à ce Noël énormément d’importance, l’idée de leurs cris autour du sapin me remplissait de joie mais  la vie en a décidé autrement. J’ai vécu des moments très forts si courts furent ils mais qu’importe car c’est leur bonheur qu’on désire et nous avons compris qu’un enfant naît pour courir dans un jardin et non vivre derrière une baie vitrée. Il est humain de vouloir que son enfant vive mais c’est son bonheur qu’il faut voir avant tout. J’ai 3 enfants dans mon cœur et en écrivant ces mots je leur donne vie, ils existent et feront toujours partie de nous… Je me console en me disant que j’ai eu le plus grand des bonheurs, celui d’être Père et qu’il y a des hommes qui ne peuvent connaître ce sentiment.

Je dis à toutes ces mères qui se culpabilisent du décès de leur enfant : ne vous sentez pas coupable vous leur avez tout donné au travers d’un regard, d’un geste, autant d’amour qu’une vraie mère…

Partager :